Extrait du livre " Le langage du coeur ",
avec autorisation de A.A. World Services, Inc.
LE LANGUAGE DU CŒUR
PRÉFACE
 

Le Langage du cœur réunit pour la première fois pratiquement tous les articles que Bill W., cofondateur des Alcooliques anonymes, a écrits pour la revue Grapevine. Beaucoup ont été réimprimés sous forme de brochures ou de livres des AA, ou dans des numéros postérieurs de la revue, mais jamais encore ils n'avaient paru en un seul volume.

En juin 1944, la revue Grapevine voyait le jour sous la forme d'un bulletin local, grâce aux efforts de six membres de New York, inquiets du " manque de compréhension " qu'ils croyaient déceler dans les groupes de la région métropolitaine. Expédié à tous les groupes connus des États-Unis et du Canada, et envoyé gratuitement aux membres des AA des forces armées prenant part à la Seconde Guerre mondiale, le bulletin Grapevine est vite devenu populaire dans tout le pays. En 1945, les groupes ont décidé par vote d'en faire la principale revue du mouvement; avec le numéro de janvier 1949, Grapevine est devenu " la revue internationale des Alcooliques anonymes ".

Dès le premier numéro du bulletin de huit pages, Bill W. a été un collaborateur prolifique, un défenseur enthousiaste et, pendant plusieurs années, un conseiller à la rédaction. En dépit d'un épuisant calendrier de voyages et d'une abondante correspondance, Bill ne pouvait pas trouver le temps de répondre à toutes les demandes, nombreuses et variées, d'un mouvement en pleine organisation; la revue Grapevine lui a donc fourni le moyen idéal de communiquer avec les membres et les groupes qui insistaient pour connaître ses idées et ses expériences. Dans plus de cent cinquante articles répartis sur une période de vingt-six ans, Bill a raconté les laborieux tâtonnements qui devaient mener aux principes spirituels du Rétablissement, de l'Unité et du Service, et il a articulé sa vision des AA.

Quand la direction actuelle de la revue s'est mise à chercher des moyens de regrouper les articles de Bill dans un ordre logique, elle a d'abord pensé que la tâche serait herculéenne, mais il n'en fut rien. Grâce surtout à la façon de penser et de travailler très ordonnée de Bill, ses articles se sont regroupés presque d'eux-mêmes. Ils sont disposés chronologiquement en trois parties, en fonction des principaux sujets d'intérêt sur lesquels réfléchissait et écrivait Bill au cours de cette période. De plus, à l'intérieur de chaque partie, ils se subdivisent en sujets importants et moins importants. Les première, deuxième et troisième parties débutent par une brève présentation des événements et des tendances qui ont incité Bill à mettre l'accent sur tel ou tel aspect de la vie du mouvement; dans certains cas, une ou deux phrases de présentation établissent le contexte d'un article particulier. À la fin de l'ouvrage, nous avons regroupé des articles commémoratifs, écrits en hommage à divers amis non alcooliques du Mouvement, de même qu'au Dr Bob et à Bill D., troisième membre des AA. On trouve en appendice sept articles que Bill a consacrés à des réflexions sur la revue Grapevine elle-même.

Notre intention était de publier tous les articles de Bill parus dans la revue Grapevine, mais nous avons dû en omettre quelques-uns à cause de leur longueur. La série d'articles sur les Traditions publiée en 1952 et 1953 et reproduite par la suite dans Les Douze Étapes et les Douze Traditions est si facile à trouver qu'elle n'a pas été reprise ici. De même, deux passages du livre Le Mouvement des AA devient adulte, qui avaient été produits sous forme d'articles dans la revue Grapevine, n'ont pas été retenus, et un article paru deux fois dans la revue n'est réimprimé qu'une seule fois. Tous les souhaits très brefs (environ une demi-page chaque fois) que Bill a exprimés à l'occasion des fêtes de Noël et de l'Action de grâces ont été retirés, à l'exception de son message de Noël de décembre 1970 qui est son dernier texte dans Grapevine. Enfin, nous avons aussi mis quelques courts articles (hommages posthumes à des membres du Bureau des Services généraux et une annonce concernant le déménagement du Bureau).

Puisque ce recueil, par sa nature même, est un document historique, il convient d'en mentionner certaines caractéristiques. D'abord, la répétition. Chacun des articles a d'abord paru dans un périodique et Bill ne pouvait jamais savoir si le lecteur avait lu les numéros précédents. Il reprenait donc souvent les mêmes idées et exemples, et nous avons conservé ces répétitions pour sauvegarder son oeuvre intégrale. En second lieu, certains écrits sont démodés aujourd'hui. Par exemple, quelques idées sur les Traditions présentées dans les tout premiers articles, se sont révélées impraticables par la suite, mais par souci historique, nous n'avons pas éliminé ces premières versions. Enfin, comme Bill était un homme bien de son temps, certains lecteurs peuvent rencontrer des expressions ou une terminologie qui leur sont peu familières, ou être décontenancés par des phrases que l'on n'utiliserait plus aujourd'hui. Dans ces cas également, nous avons conservé la langue originale (à part de rares changements qui ne nécessitaient aucune réécriture), car toute modification de la phraséologie risquait de changer le sens.


C'est dans le livre Le Mouvement des AA devient adulte que se retrouve la description la plus souvent citée qu'a faite Bill W. de la revue Grapevine: " Grapevine constitue le miroir de la pensée et de l'activité des AA à l'échelle mondiale. C'est une sorte de tapis magique permettant à tous les membres de visiter les groupes les plus reculés et un merveilleux moyen de partager les idées nouvelles ainsi que l'expérience en cours." Les membres de la rédaction espèrent que ces aperçus, que nous a livrés Bill dans les années 40, 50 et 60, et qui échappent au temps, deviendront pour les membres des années 80 et au?delà un miroir qui rappelle ce qui était décrit, ce qui est arrivé et pourquoi, et éclaire le présent des trente premières années des AA.